health-ebolaThis article has been translated from French by Mama Google so it might have a few quirks. A man arriving just Guinea vomited on the plane Sunday was held in solitary confinement at the Notre Dame Hospital on Sherbrooke Street in Montreal.

Since the patient has visited this country in West Africa where the Ebola virus is prevalent, it was sent directly to Our Lady, one of two hospitals designated by the Department of Health and Human Services to to support patients suspected of carrying Ebola.

Analyses were made ​​on man and sent to the National Microbiology Laboratory (NML) in Winnipeg. The results should be known in the day Monday.

If ever the patient is infected with the virus, it will be transferred to a special room in intensive care at the Notre Dame Hospital room.

In August, two patients suspected of being infected with Ebola were supported; one at Maisonneuve-Rosemont Hospital and the other in a hospital that had not been clarified to avoid panic.

Examinations had shown that the two patients were not infected with the virus.

 

https://fr-ca.divertissement.yahoo.com/news/possible-cas-debola-lh%C3%B4pital-dame-124210287.html

 

And for you French speakers…

 

Un homme arrivant tout juste de Guinée pris de vomissements dans l’avion dimanche a été placé en isolement à l’Hôpital Notre-Dame de la rue Sherbrooke, à Montréal.

Puisque le patient a séjourné dans ce pays d’Afrique de l’Ouest où sévit le virus Ebola, il a été envoyé directement à Notre-Dame, l’un des deux centres hospitaliers désignés par le ministère de la Santé et des Services sociaux afin de prendre en charge les patients soupçonnés d’être porteurs d’Ebola.

Des analyses ont été faites sur l’homme puis envoyées au Laboratoire national de microbiologie (LNM) de Winnipeg. Les résultats devraient être connus dans la journée de lundi.

Si jamais le malade est porteur du virus, il sera transféré dans une salle spécialement aménagée aux soins intensifs de l’Hôpital Notre-Dame.

En août, deux patients soupçonnés d’être infectés par l’Ebola avaient été pris en charge; l’un à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et l’autre dans un centre hospitalier qui n’avait pas été précisé afin d’éviter la panique.

Des examens avaient démontré que les deux malades n’étaient pas atteints du virus.